Films DDP :
information

parution juin 2016 :

FRANÇOIS DERIVERY : ART CONTEMPORAIN : LE DENI DU SENS

descriptif, bon de commande : voir dans la rubrique Editions E.C.

 


Les peintres du groupe DDP :

DERIVERY

DUPRE

PERROT


De gauche à droite : Raymond Perrot, Michel Dupré, François Derivery.

Dans les années 1970-1980 le groupe de peintres DDP a été un des principaux acteurs du mouvement de la Figuration narrative en France, dans et au-dehors du Salon de la Jeune Peinture. Travaillant en groupe(s) ou individuellement, pratiquant à partir de l'image de presse une figuration critique associée au mot et au jeu de mots peints — et cela dès le début des années 1970 —, ils ont participé à de nombreuses expositions en France et à l'étranger. Leur activité s'est étendue parallèlement à l'écriture, au cinéma et à l'édition. Ils ont été soutenus par le critique d'art Francis Parent, qui demeure le spécialiste le mieux informé de leur travail, mais également par de nombreux autres critiques réputés. Ainsi, dans le catalogue de l'exposition "L'Artiste face à l'Histoire" (Centre G.Pompidou 1996-97), Gérald Gassiot-Talabot écrivait à leur propos : “Réfléchir sur les phénomènes qui ont conduit à la perversité de nos systèmes politiques, analyser les menaces qui pèsent sur nos libertés individuelles... cette forme de réflexion dilatée est flagrante dans les travaux du groupe DDP (Derivery, Dupré, Perrot) par une écriture-lecture des images qui fait une place de plus en plus grande au mot". F.D. , sept. 2006.

“Trois peintres se retrouvent en 1971, après être passés par l’Académie Julian dans les années 1955-59. Ils décident de mettre en commun leurs forces de réflexion, mais c’est par le cinéma qu’ils commencent, filmant et montant leur premier court métrage, “Limace”, puis par l’édition d’un pamphlet contre l’utilisation abusive du mythe de Van Gogh...

DDP, in La Peinture collective du groupe DDP, Editions E.C., 2005